Vous aller candidater à une école d’architecture, vous êtes sur le point d’écrire votre lettre de motivation à l’attention de Paris Malaquais ou Paris la Villette, voici mon histoire qui vous aidera peut être à trouver des arguments à mettre en avant.

Poursuivre ma passion pour l’architecture a certainement été la meilleure décision que j’ai jamais prise dans ma vie. J’ai découvert que je voulais devenir architecte quand j’avais 14 ans et cela m’étonne de voir qu’après toutes ces années, je continue d’être aussi enthousiaste sur le sujet et la profession que je l’étais avant et après le collège.

Il y a un million de bonnes raisons de devenir architecte ; j’aurais pu facilement en faire une liste de 100. Rétrospectivement, je pense qu’une chose que l’architecture a faite pour moi, c’est qu’elle se nourrit de plusieurs de mes forces que j’avais naturellement pour moi avant que je ne décide de devenir architecte. Voici ma liste de raisons pour lesquelles VOUS devriez devenir architecte

1. Vous aimez les projets

Vous organisez naturellement tout sous les phases : un début, un milieu et une fin. Vous êtes fier du processus et vous appréciez chaque phase du projet. Vous faites constamment l’aller-retour entre la réflexion, les détails et la vue d’ensemble du projet.

Les projets pourraient se matérialiser par des choses simples comme : préparer un dîner, construire un site Web, réparer un vélo, ou même apprendre une nouvelle compétence. Certains projets durent des années, d’autres peuvent mourir d’une mort rapide ou lente.

Un projet bien fait et bien réalisé vous apporte un sentiment extrême de satisfaction.

Le côté sombre d’être obsédé par les projets, c’est qu’il y a tellement de projets en cours dans votre vie que vous pouvez devenir submergé.

2. Vous avez des préférences…… Beaucoup d’entre eux….

Beaucoup de gens n’ont aucune préférence pour ce que vous avez des préférences.

Peut-être que tu réfléchis trop. C’est pas grave.

Vous pouvez habituellement fournir des preuves concrètes de vos préférences. La validité de cette preuve n’a pas vraiment d’importance tant qu’elle a du sens pour vous.

3. Tu pues les maths et tu t’en fous.

Beaucoup de gens disent…. »J’ai toujours voulu devenir architecte, mais je ne suis pas très bon en maths. »

Je ne peux pas vous dire combien de fois les gens m’ont dit. La réalité est que la plupart des architectes ne sont pas très doués en mathématiques non plus. Ceux qui le sont, utilisent ces compétences pour devenir ingénieurs.

Honnêtement, les maths sont en fait le premier test pour devenir architecte.

Tous ceux qui ne devraient pas être architectes disent :

« ….je pue les maths, je ne peux pas faire ça. »

Et le processus s’arrête là.

L’architecte qui aspire au succès dit ;

« Je sais que je pue les maths et je ne sais pas comment je vais m’y prendre, mais je vais trouver comment me frayer un chemin à travers les mathématiques, le calcul, la physique et les structures. Je vais créer la meilleure équipe de soutien pour m’aider à comprendre et à surmonter tous ces cours difficiles. »

Les mathématiques ne sont qu’un des nombreux obstacles. Je pue les maths et en y repensant, ce n’était pas si dur.

4. Vous avez une passion pour les gens, tout autant que pour les bâtiments ou l’environnement.

Vous aimez apprendre à connaître les êtres humains, leurs cultures et leurs différences. C’est un sujet de fascination sans fin :

En quoi les gens sont-ils différents ? En quoi vivent-ils différemment ? Comment les gens sont-ils affectés par la géographie et le climat ? Comment la religion, l’économie et les croyances personnelles changent-elles la façon dont les gens interagissent avec leur environnement ?

…et puis vous regardez comment l’architecture est affectée.

Comment vivent les pauvres par rapport aux riches ?

Comment vivent les habitants de Los Angeles ou de New York par rapport au reste de l’Amérique ?

Comment vivent les Américains par rapport aux Européens, aux Asiatiques ou au reste du monde ?

Comment les personnes handicapées vivent-elles et interagissent-elles avec l’environnement ?

C’est la façon dont les humains interagissent avec l’architecture qui la rend si excitante. Ma passion pour cette idée m’a poussé à explorer le monde entier, à découvrir les gens et leur environnement.

La majeure partie de la carrière d’un architecte consiste à fournir un service de création d’un environnement fonctionnel pour des clients ayant une variété de besoins et de désirs. Avoir la passion de comprendre les différents types de personnes et de cultures aide à alimenter le processus.

5. Vous avez une passion pour l’espace et l’environnement, tout comme vous le faites pour les gens.

Vous êtes très affecté par votre environnement. Vous pouvez voir, sentir et comprendre l’énergie dans l’environnement. Vous pouvez avoir des relations avec des objets, des bâtiments et des espaces semblables à celles que vous entretenez avec les gens. Certains environnements peuvent même susciter une réaction émotionnelle de votre part. Vous ne savez peut-être même pas pourquoi.

Vous avez également une mémoire impeccable de la plupart des lieux et des environnements que vous avez visités ou vécus.

6. Vous pouvez être à la fois généraliste et spécialiste

L’architecture est un sujet si vaste qu’on ne pourrait jamais tout apprendre. Mon professeur qui a dit un jour :

« L’architecture est un métier de référence. Les architectes ne devraient pas essayer de tout mémoriser, ils ont seulement besoin de savoir où aller pour référencer l’information qu’ils recherchent. »

Tous les architectes sont généralistes par défaut. Être généraliste, c’est les frapper à chaque pas. C’est le but de l’école d’architecture et du processus d’autorisation. Ils en savent généralement un peu plus sur de nombreux sujets différents pour être en mesure de guider leur équipe de soutien de spécialistes.

Être un spécialiste est quelque chose qui vient naturellement. Les architectes ont tous une poignée de sujets qui leur sont chers.

 

 

7. Vous concevez activement tout

Le design, c’est prendre des décisions. Les designers apprécient activement le processus de prise de décision dans tous les domaines de leur vie.

Tout est conçu, ou devrais-je dire, passe par un processus décisionnel similaire.

Chaque décision qui se présente donne l’occasion de mettre en pratique le processus de conception de la prise de décision.

8. Vous êtes prêt à sacrifier quelque chose

Tout le monde sacrifie quelque chose pour devenir architecte à un moment donné.

Peut-être s’agit-il d’une relation, de leur vie sociale, d’un long séjour à l’université, de l’obtention d’un diplôme avec une dette d’études énorme ou de votre santé mentale et physique.

Le temps sera toujours le plus grand sacrifice. Ce n’est pas grand-chose si vous savez dans quoi vous vous embarquez ou même si vous faites vraiment un sacrifice.

Vos proches seront également touchés par vos sacrifices, mais ils vous aiment et sont compréhensifs et favorables à vos décisions.

9. Vous êtes inspiré par la création de quelque chose de grand

Vous êtes compétitif, résilient, discipliné, motivé et vous aimez vraiment travailler.

Vous cherchez des occasions d’aller de l’avant et vous êtes prêt à les saisir. Si travailler toute la nuit pendant que tout le monde dort est ce qu’il faut, vous êtes d’accord avec cela.

La capacité de se dépêcher (au besoin) est la compétence la plus importante qu’un architecte puisse avoir.

10. Vos enseignants et vos mentors seront un livre ouvert sur la façon de le faire.

La plupart des architectes qui sont plus avancés que vous seront totalement transparents sur la façon dont ils l’ont fait. Ils veulent vous aider à réussir et peuvent être le meilleur guide pour devenir architecte.

Démontrer un engagement à devenir architecte, une passion pour le sujet et un amour pour la profession, est la clé pour accéder à cette information.

 

Sélection des meilleures prépas architecture

Vous rêvez de devenir architecte ? Intégrer une école d’architecture vous semble la meilleure voie à suivre après le bac. Mais vous savez aussi qu’entrer dans une de ces écoles n’est pas si facile. Beaucoup de jeunes veulent s’orienter dans cette voie et il y a de la concurrence. La meilleure stratégie à mettre en place est donc de se préparer aux concours d’admission de ces écoles. Le plus sage est d’intégrer une prépa qui, comme son nom l’indique, vous préparera à ces épreuves d’admission. C’est la garantie d’arriver aux épreuves avec un bagage culturel solide. Voici un classement qui vous renseignera sur la meilleure prépa en architecture et sur les prépas les plus efficaces. Il vous donnera des informations sur leurs programmes d’enseignement et sur les tarifs pratiqués.

prépa architecture: comment choisir

Top cinq des meilleures prépas architecture

La meilleure prépa en architecture : Archi Prep’

Archi Prep’ prépare très bien les élèves à la réalité des concours. Son point fort est la rédaction des lettres de motivation. Les enseignants vont jusqu’à réécrire totalement les lettres. C’est un point capital sachant que la lettre de motivation est d’une importance majeure lors de l’examen des dossiers par les écoles. Environ 90 % des élèves qui passent par cette prépa réussissent l’un de leurs concours.

Très bonne : L’École Supérieure d’Art Françoise Conte

L’école Françoise Conte est avant tout une école d’art. Pour ceux qui auraient besoin de réfléchir encore un peu à leur choix d’orientation, ce peut être un bon compromis. En effet, elle propose la préparation à l’entrée aux écoles d’architecture, mais elle offre également d’autres parcours de formation pour tous les concours des écoles d’art en général.

Bon niveau : Institut des métiers de l’Architecture et du Design – IMAD Caen

Cette prépa propose deux formules : une préparation sur une année et des stages intensifs. Au programme : une aide à la rédaction de la lettre de motivation, une présentation des programmes pédagogiques de chacune des écoles d’architecture, un entraînement aux oraux et un module pour l’établissement d’un portfolio.

Bonne prépa : Àvivre Édition

Cette prépa a été fondée par le magazine Àvivre qui dispense son enseignement comme une activité secondaire. Elle organise des stages intensifs pendant les vacances scolaires et accueille plus d’élèves que les autres prépas. Elle est relativement bon marché par rapport aux autres et affiche un bon taux de réussite par rapport aux autres.

Bonne préparation : Institut Catholique de Paris

Cette jeune prépa, qui a vu le jour en 2018, ne propose que la formule de préparation annuelle. Les étudiants qui suivent un L1 en Histoire de l’art à l’ICP y sont prioritaires. Viennent ensuite les étudiants de L1 de Géographie. On a encore peu de recul sur le niveau global de cette prépa.

Toutes les épreuves d’admission aux écoles s’avèrent un peu difficiles, y compris les écoles d’architecture. Pour réussir ce concours, certaines astuces doivent être employées. Ces dernières vous permettront de vous distinguer de l’ensemble des candidats, en faisant ressortir vos capacités intellectuelles et votre créativité, et mettre ainsi toutes les chances de réussite de votre côté. Lire plus

Les passionnés d’arts, de culture, d’histoire et de dessin recourent généralement à une prépa pour une école d’architecture, car c’est la seule filière qui regroupe de nombreuses disciplines à la fois. A travers une excellente formation, ils arrivent à se familiariser avec la filière avant de se spécialiser officiellement, une fois le bac obtenu. Cependant, il serait intéressant de s’approfondir et d’aborder avec détail le principe d’une prépa en architecture, afin d’y découvrir tous les rouages. Lire plus